story-libresetdecomplexesConfidences

« Voilà maintenant trois ans que j’ai été hospitalisée, à la suite d’un cancer de la peau lié à un dermatofibrosarcome de Darier-Ferrand. Un type de tumeur très rare, qui représente 0,1% des tumeurs cutanées malignes. Le traitement n’est autre qu’une ablation large avec greffe de peau.

L’annonce du traitement a été un choc pour moi. Je n’allais pas avoir besoin de chimiothérapie, l’annonce aurait pu être bien pire que celle-ci, mais lorsque l’on est face à une peur, face à soi-même, la douleur ressentie n’a pas de comparaison.

C’est alors que j’ai du faire face à mes angoisses : l’hôpital, l’anesthésie, voir mon corps changer, ma féminité se dissimuler, me retrouver face à moi-même…

Les premiers jours où j’ai découvert cette greffe, j’étais terrifiée. Mon chirurgien m’avait prévenue : « vous allez être choquée », « je vous conseille de ne pas regarder, d’y aller par étapes, petit à petit »… Très rassurant n’est-ce pas 🙂 ?
Marque étrangère à mon corps, elle me faisait peur. Impossible de me regarder, impossible de m’accepter.

Cette épreuve a été douloureuse à vivre. Pourtant consciente qu’il aurait pu m’arriver pire encore, ma peur et mes angoisses étaient dominantes.
La douleur ressentie sur le moment ne se mesure pas à la gravité d’un fait. Lorsque l’on vit quelque chose de difficile pour soi, au moment où on le vit, peu importe la nature du problème et son « degré d’importance » en comparaison avec d’autres, la souffrance est réelle en soi. Cela est parfois difficile à gérer, pour soi, et pour son entourage.

 

Mais, tout comme moi, rien ne vous oblige à subir !

 

Un jour, j’ai fini par en avoir marre de me laisser submerger par les émotions négatives, et me suis alors demandée pourquoi rejeter ce qui faisait désormais partie de ma vie, pourquoi m’empêcher d’être épanouie.

Je me suis regardée, décidée cette fois-ci à ne pas fermer les yeux sur ce qui est, et contempler la réalité. Mon bien-être et mon bonheur passerait avant tout, peu importe ce qu’il ait pu m’arriver, peu importe ce que j’ai pu vivre par le passé. Les choses sont telles qu’elles sont. 

 

Tout changement commence dès lors que l’on prend une décision.

 

A partir de ce jour, ce jour où j’ai décidé d’accepter ce changement, je n’y pensais plus.
J’ai décidé de cicatriser, aussi bien physiquement que moralement. Alors j’ai regardé cette cicatrice avec davantage de douceur, et je me suis rendue compte qu’en l’assumant, en l’acceptant, les autres n’en étaient absolument plus gênés, leur regard avait évolué en même temps que le mien. Ce n’était finalement pas si terrible que je l’avais imaginé… Imaginer le pire permet de se rendre compte qu’il ne l’est finalement pas tant que ça… »

/

~~~~~~~

.

Le plus important pour moi est de vous dire que toutes vos souffrances ont une importance, mais que tout est surmontable. Vous avez bien plus de ressources en vous que vous ne le pensez.
Il est possible de transformer les blessures de votre vie en force, de transformer les inconvénients de votre vie en atouts.

Je vous souhaite sincèrement, qui que vous soyez, de vous accepter pleinement. Ne vous privez pas de faire les choses que vous aimez, d’être heureux, de faire ce qui compte pour vous, pour le regard des autres et le jugement qu’ils pourraient vous porter.

Autorisez-vous à être heureux, à vous présenter au monde tel que vous êtes. Vous êtes déjà merveilleux. Vous méritez de vous sentir bien, dans votre corps, votre cœur, votre esprit, et votre vie.

Nous sommes le seul maître à bord de notre navire, seul responsable de notre bonheur et de la vie que nous voulons nous créer.

Combien de temps allez-vous encore attendre pour vous autoriser à vous épanouir pleinement, à réaliser ce qui est important pour vous, à oser accéder à la meilleure version de vous-même ?

Alors, prenez cette décision, commencez à vous aimer et vous accepter tel que vous êtes, dès maintenant, pour vous, et pour les autres.

/

Aimez-vous inconditionnellement.
Permettez-vous d’accéder à la meilleure version de vous-même.
Libérez votre plein potentiel.
Rayonnez l’estime que vous vous portez autour de vous.
Devenez une source d’inspiration pour les autres.


Avec toute mon affection,

Flavie
Coach de vie

/

/

L’histoire de Flavie vous a touché ? N’hésitez pas à la partager autour de vous si vous pensez qu’elle peut inspirer et aider d’autres personnes autour de vous 🙂 :